Jalousie-Logo-PNG.png

Cochon de lait {Chronique}



Depuis quelques années déjà, je pense à amener un peu de nouveauté sur mon blog en partageant autre chose que des recettes. En effet, même si pâtisserie, et la cuisine, ont une place très importante dans ma vie ce ne sont pas mes seules passions : la lecture, le bullet journal, le scrapbooking, la décoration, le développement personnel... en sont également !

En 2020, je décide donc de prendre le temps, enfin, de vous partager des articles sur de nouveaux thèmes en commençant par les chroniques littéraires. Comme c'est la première fois que je m'exerce à cette tâche, j'espère que ma plume vous plaira, ainsi que ma sélection de livres et que cela vous donnera également envie de lire mes coups de cœur ou de découvrir de nouveaux auteurs.


Pour commencer ces critiques littéraires je ne pouvais m'empêcher de commencer avec un livre qui parle de... pâtisserie ! En effet ce thème revient très souvent dans mes lectures, mais c'est la première fois que je lisais l'autobiographie d'un pâtissier.

Cochon de lait, est donc l'autobiographie de Philippe Conticini. Le chef pâtissier reconnu dans le monde entier a attendu d'avoir 56 ans pour se mettre à nu en racontant son histoire. Et quelle histoire !


J'ai découvert l'existence de cet autobiographie au salon du chocolat, en novembre dernier.

Comme chaque année, je commence par faire le tour du salon afin de découvrir tous les exposants, et lister tout ce que j'aimerai goûter / acheter pour pouvoir ensuite choisir sans avoir de regret. Puis je passe toujours à la "librairie chocolat" afin de repérer les nouveautés, qui partent très vites, surtout si l'auteur les dédicace sur place dans la journée.

C'est là que je suis tombée par hasard sur Le cochon de lait de Philippe Conticini. J'ai tout de suite eu envie d'acheter cette autobiographie. Tout d'abord car je pensais repartir, comme chaque année, avec un livre de recette, je n'avais pas pensé trouver d'autres types de livre. Je me suis donc dit que cela changerait d'un énième livre de recette que je pourrais acheter plus tard. Ensuite le fait que ce ne soit pas l'autobiographie de n'importe quel chef, mais de Philippe Conticini, dont j'apprécie particulièrement le travail et qui fait partie de mes chefs préférés (avec Pierre Hermé et Cédric Grolet) a fini d'achever mon choix. Et la possibilité de le faire dédicacer l'après midi même a été une joie encore plus grande.


Je ne vais pas vous cacher que la file d'attente pour pouvoir attendre le célèbre chef était très longue ! Et pourtant je ne faisais vraiment pas partie des derniers... Qu'importe j'ai pris mon mal en patience et pour attendre mon tour j'ai ouvert le livre.

Quand mon tour est arrivé, j'avais déjà eu le temps d'engloutir la moitié du livre ! C'est pour vous dire combien j'étais passionnée.

La rencontre avec le chef fut un très beau moment. Je suis ravie d'avoir commencé à lire l'autobiographie avant de le rencontrer car cela m'a permit de désacraliser le personnage et d'avoir un regard plus humain sur lui. Comme si je le connaissais un petit peu.

J'ai aussi beaucoup apprécié le temps que Philippe Conticini a pris avec chacun de nous, il ne s'agissait pas que de signatures à tour de bras mais d'un vrai échange. Le chef a été très surpris que j'ai eu le temps de lire la moitié de son oeuvre pendant l'attente, il s'en ai presque excusé et semble toujours étonné de remporter un tel succès et une telle affection du public.

Sur le chemin du retour, dans les transports en commun, j'ai finit le livre et l'ai rangé dans ma bibliothèque en arrivant.




♦ Résumé ♦


Le goût de l'enfance, doux et amer.

Dès son plus jeune âge, Philippe s'est interdit d'exprimer ce qu'il est fondamentalement, un homme extraverti. Dans l'appartement où il est souvent seul, il joue au petit chimiste du goût et, sans en avoir conscience, commence à mélanger et superposer les saveurs.

Dans la lignée de ses parents restaurateurs, il ouvre avec son frère La Table d'Anvers. Ce frère qui étouffe sa personnalité est un cuisinier exceptionnel. Et c'est en goûtant sa version de la côte de cochon de lait que la vie de Philippe bascule...

À la fois croustillante et fondante, elle fait naître en lui une émotion gustative qui le bouleverse. C'est toute sa pratique de la pâtisserie qu'il remet alors en question, et il n'aura de cesse de chercher à provoquer cette sensation de " gros câlins " dans ses desserts. Aussi ne peut-on comprendre ce qu'il fait en cuisine sans l'avoir entendu parler de l'enfance...

Comment cet être d'une sensibilité rare s'est-il construit ? Comment a-t-il éduqué et affiné son palais ? Où a-t-il puisé la force de se relever quand il aurait dû échouer cent fois ? Dans ce récit où apparaît le fil de sa vie, Philippe Conticini explique pour la première fois son voyage initiatique vers le goût.


♦ Mon avis ♦


" Il suffit d'une étincelle, d'un rien, pour rallumer le feu..."


Bouleversant !


Philippe Conticini est un homme extraverti, mais qui a passé sa jeunesse à être rabaissé par son père et à idolâtrer son grand frère. La nourriture a été un refuge pour lui, et ses kilos en trop, une carapace. Alors qu'il a passé sa jeunesse à se sentir incompris par ses proches, sa passion pour la pâtisserie ne cesse de grandir, jusqu'à devenir pour lui, un nouvel élément de langage.

"Avec mes desserts, je me suis dit que j'avais trouvé un moyen de communiquer."


Le livre commence lorsque Philippe déguste une côte de cochon de lait cuisinée par son frère. Un coup de cœur culinaire pour Philippe, qui entraînera le début d'une grande carrière.

"Pour l'heure, j'ai vingt-trois ans, et je m'apprête à naître."


"Partagé entre le désir de faire plus ample connaissance et l'irrésistible envie d'y poser les lèvres, je me contente de la reluquer sous toutes les coutures. Elles est si aguichante [...]. Je salive comme un fou."

Les premières lignes m'ont d'abord perturbées. Cette façon d'évoquer la nourriture, comme si on parlait d'une personne - très attirante - est déstabilisante. Au cours de la lecture, on finit par s'habituer à ce champs lexical jusqu'à réaliser que finalement c'est peut être ça le secret d'un grand chef : considérer chaque création comme une personne à part entière, avec ses inspirations, son caractère, sa silhouette et ses secrets.



A ce moment là Philippe Conticini n'est pas encore le grand chef que l'on connait aujourd'hui. Il se cache dans l'ombre de son frère, comme le faisait de nombreux pâtissiers derrière les cuisiniers à cette époque, pas bien conscient de son talent.

"Il me faudra plusieurs années d'observations, de tâtonnements, d'expérimentations - d'échecs, aussi - avant de maîtriser ce fameux assaisonnement sur le bout des pailles, de le sublimer et d'aller encore bien au-delà. Jusqu'à me livrer "tout nu" dans mes gâteaux."

C'est son parcours, à partir de ce moment là jusqu'à aujourd'hui, avec des analepses dans son enfance, que le chef raconte. On comprend alors comment s'est développée sa passion pour la pâtisserie, comment il est devenu ce grand chef si reconnu, pourquoi donner de l'émotion est si important pour lui...

« Toutes mes prises de conscience sont venues au travers de mon vécu, des moments importants de ma vie »


Grace à ce livre, on se rend vraiment compte du cheminement, à la fois technique et psychologique, qu'à du parcourir Philippe Conticini.

"Il me faudra plusieurs années d'observations, de tâtonnements, d'expérimentations - d'échecs, aussi - avant de maîtriser ce fameux assaisonnement sur le bout des pailles, de le sublimer et d'aller encore bien au-delà. Jusqu'à me livrer "tout nu" dans mes gâteaux."


Au fil des pages, on découvre le petit enfant, puis l'homme qui se cache derrière la personnalité publique. Il nous livre un portrait plus humain, que celui de la personnalité publique que l'on rencontre dans les magazines


En résumé, j'ai beaucoup apprécié cette lecture, à la fois directe, comme si Philippe s'adressait directement à nous, mais qui révèle parfaitement la vision du chef sur sa vie, la pâtisserie et les liens qui les unissent.

A la fois cru, sensuel, émotionnel ce récit nous emporte et se dévore très rapidement !


Ma note : ★★★★☆


Vous l’avez déjà lu ? Dites-moi ce que vous en avez pensé !

Et sinon, est-ce que cela vous a donné envie de le lire ?




1 commentaire
Marie-blog-jalousie.jp

RECHERCHER SUR LE BLOG : 

SUIVEZ - MOI : 

  • Instagram
  • Pinterest
  • Facebook

NEWSLETTER :

Merci pour votre envoi !

COLLAB' :

FullSizeRender-4.jpeg

INSTAGRAM :