Jalousie-Logo-PNG.png

Bilan livresque du mois de mai 2020



Voici un article que j'avais envie d'écrire depuis un moment : le bilan de mes lectures du mois précédent.

J'ai déjà commencé à diversifier mes articles en début d'année avec deux chroniques : Cochon de lait, l'autobiographie de Philipe Conticini, et Le meilleur des desserts au chocolat, un livre de recette.


J'ai toujours aimé lire mais, en grandissant, il y a eu des périodes ou les livres m'accompagnaient plus ou moins.

En effet, jusqu'à la fin du lycée je lisais beaucoup, mais en arrivant en classe préparatoire les ouvrages à lire en littérature et philosophie était tellement nombreux que je n'avais plus le temps de lire pour le plaisir. Par la suite, en école de commerce, c'était les loisirs qui étaient trop nombreux pour s'adonner à une activité aussi calme et solitaire que la lecture.

Etrangement, c'est donc en entrant sur le marché du travail que je me suis remis à lire de manière régulière, notamment lors de mes trajets quotidiens en transport en commun, et lors du confinement mon temps de lecture s'est intensifié notamment en soirée, étant moins fatigué qu'habituellement.


Et vous vous lisez ? De manière périodique ou quotidienne ?


Pour revenir à mon bilan de mai, j'étais ravie d'avoir pu lire 5 livres en un mois d'autant plus que je les ai tous vraiment beaucoup apprécié dont deux coups de coeur ! Je vous laisse les découvrir ci-dessous...


La femme au carnet rouge, Antoine Laurain ♦



Résumé : Un soir à Paris, une jeune femme se fait voler son sac à main. Laurent le découvre le lendemain, abandonné dans la rue, tout près de sa librairie. S'il ne contient plus de papiers d'identité, il recèle encore une foule d'objets qui livrent autant d'indices sur leur propriétaire : photos, notes, flacon de parfum... Désireux de la retrouver, l'homme s'improvise détective. À mesure qu'il déchiffre le carnet rouge contenant les pensées secrètes de Laure, le jeu de piste se mue en une quête amoureuse qui va bouleverser leurs vies.


Mon avis : Ecrit comme une enquête, le roman d'Antoine Laurain nous tiens en haleine et nous donne toujours envie de connaitre la suite !

Les personnages sont attachants et simples, ce qui permet de se reconnaitre en eux. J'ai apprécié que le point de vue soit masculin, ce qui n'est que rarement le cas dans les livres "feel good", tout en restant éloignés des clichés que l'on peut avoir sur les hommes dans se genre d'histoire.

Le sujet principalement évoqué est intéressant et originale : peut-on s'attacher à une personne que l'on a jamais rencontré ? Qu'est-ce que les choses qu'on possède disent de nous ? Ainsi que la peur d'être déçue lorsqu'on rencontre quelqu'un qu'on a pu idéalisé... Des questions d'actualité même si, aujourd'hui, elles se posent davantage à cause des réseaux sociaux que des objets !

Grâce à un intrigue bien ficelée et à son petit format (seulement 224 pages), ce livre se lit très rapidement, ce qui est agréable. Un vrai coup de coeur ! 


Détails :

Nombre de page : 224 pages

Prix (poche) : 6,90 €


Note : ★★★★★



Le jardin des fleurs secrètes, Cristina Caboni ♦



Résumé : C'est au milieu des plantes qu'Iris se sent chez elle. Inlassablement, elle sauve les arbustes jetés dans les poubelles d'Amsterdam, sème des fleurs au gré du vent et crée des jardins en cachette, la nuit.

La jeune femme s'accommodait bien de cette vie solitaire, jusqu'au jour où, envoyée à Londres par un magazine pour couvrir la plus grande exposition florale au monde, elle se trouve nez à nez avec Viola, son double parfait, sa sœur jumelle dont elle ignorait l'existence. Une rencontre qui va bouleverser sa vie et la mener en Toscane, dans l'immense demeure familiale qui abrite depuis des générations les secrets des Donati...


Mon avis : Une agréable lecture printanière...

Des secrets de famille et des fleurs dans un superbe décor italien : sur le papier ce livre avait tous ls ingrédients pour me plaire ! Grace à des personnages mistérieux, et de nombreux aller-retour entre le présent et le passé, le roman de Cristina Caboni a tenu toutes ces promesses !

J'ai apprécié qu'on remonte dans le temps pour découvrir petit à petit le secret sur lequel l'intrigue est basée sans pour autant dévoiler la chute à l'avance.

Le changement de narrateur, selon les chapitres, nous permet de comprendre plus facilement les agissements des membres de cette famille fébrile.

Une lecture enivrante qui nous fait voyager en Europe tout en évoquant le douloureux sujet des secrets de famille et du poids de l'héritage. Encore un coup de coeur ! 


Détails :

Nombre de page : 496

Prix (poche) : 8,20 €


Note : ★★★★★ ❤



Et tu entendras le bruit de l'eau, Sophie Jomain ♦



Résumé : Marion Verrier est Fendie Miller. Ou plutôt Fendie Miller est Marion Verrier. Elle ne sait plus trop… Est-elle vraiment devenue cette journaliste assoiffée de scoops que plus rien n’émerveille  ? Poussée à bout, Marion craque et décide de s’échapper en baie de Somme. Un bungalow cosy perdu dans la nature pour se retrouver et réfléchir à ce qu’elle va faire de sa vie, voilà tout ce à quoi elle aspire. Mais, au «  Bruit de l’eau  », Marion découvre qu’elle n’est pas aussi seule qu’elle le pensait  ; quelqu’un d’autre a choisi l’écolodge pour s’isoler du monde. Un homme, mystérieux et solitaire, que le destin n’aura de cesse de remettre sur sa route.


Mon avis : Ce livre commence comme un feel-good assez classique. Marion, journaliste People, est à un tournent de sa vie : elle a trente ans, sa vie amoureuse n'est pas au beau fixe, et sa vie professionnelle n'est plus ce qu'elle était... Et pourtant ce roman est une véritable surprise. Très différents des autres romans de ce genre  -il ne tombe dans les clichés habituels, les personnages sont complexes et les rebondissements subis par Marion sont plus dure qu'à l'accoutumé - ce qui en fait un livre très riche.

De plus, Sophie Jomain, arrive à évoquer des sujets aussi complexes qu'actuels (la protection des animaux en voix d'extinction, la dure réalité d'immigrants venus cherchés l'Eldorado en Europe...) tout en gardant l'âme d'un livre feel-good : joyeux et plaisant à lire, une belle réussite !


Détails :

Nombre de page : 378

Prix : 15,90 €


Note : ★★★★


Une saison au bord de l'eau, Jenny Colgan ♦



Résumé : La jeune Flora MacKenzie travaille à Londres dans un cabinet d'avocats. Jamais elle n'avait imaginé que son emploi la conduirait à retourner sur son île natale, au nord de l'Écosse. Une île qu'elle a brutalement quittée après la mort de sa mère, quelques années plus tôt.

La jeune femme sent très vite qu'elle n'y est pas la bienvenue. La plupart des habitants du village considèrent cette " fille de la ville " comme une étrangère, et les non-dits de l'histoire familiale compliquent les relations avec son père et ses frères. Jusqu'au jour où Flora tombe par hasard sur le vieux cahier de pâtisserie de sa mère. Et si elle avait trouvé la recette pour se réconcilier avec ceux qui l'entourent ?


Mon avis : Jenny Colgan est l'une de mes auteures "doudou". Avec ces romans on sait à quoi s'attendre : une jeune femme à la croisée des chemins, un déménagement à la campagne, un nouvel amoureux, de la pâtisseries et des paysages écossais ! Toutefois ses lectures sont toujours très plaisantes. J'ai notamment adoré sa saga "La petite boulangerie".

Dans cette nouvelle saga (il y a un second tome que j'ai pas encore lu) j'ai apprécié les thèmes du deuil et du patriotisme des habitants pour leur île et de la difficulté pour un étranger de s'y installer (et surtout de s'y sentir accueillit). En revanche, la question de l'homosexualité, qui est également abordée, aurait pu être plus poussée.

Le décor de cette histoire, une ile écossaise fictive, est très bien travaillé et s'accorde parfaitement avec l'intrigue. C'est le genre de livre parfait pour passer un bon moment sous un plaid. Un vrai roman feel-good qui fait du bien au moral.


Détails :

Nombre de page : 480

Prix : 8,20 €


Note : ★★★★


Le café des petits miracles, Nicolas Barreau ♦



Résumé : Timide et romantique, Éléonore adore s’évader dans la lecture et croit aux présages, petits messagers du destin. N’ayant pas hérité de l’intrépidité de sa grand-mère, elle n’est pas du genre à prendre une décision sur un coup de tête. Mais la vie est parfois imprévisible ! Et une phrase énigmatique trouvée dans un vieux livre peut avoir des conséquences inattendues, de celles qui bouleversent une existence. Éléonore l’ignore encore, par ce froid matin de janvier, quand elle saute dans un train pour Venise…


Mon avis : pour ma dernière lecture du mois de mai, je suis tombée sur une petite pépite ! Prêté par maman, ce livre, dont je ne connaissais pas l'auteur, est très plaisant !

L'intrigue se déroule entre Paris et Venise et tourne une fois de plus autour des questions de l'amour et de la famille endeuillée. C'est une lecture légère, joyeuse et romantique qui nous fait découvrir Venise l'hiver, à une saison où on l'a connait moins et où tout est plus calme. C'est un très bon livre : 5 étoiles à mon goût qui aurait pu avoir un coup de coeur si l'entrée en matière avait été un petit peu plus rapide.


Détails :

Nombre de page :

Prix : 7,70 €


Note : ★★★★

1 commentaire
Marie-blog-jalousie.jp

RECHERCHER SUR LE BLOG : 

SUIVEZ - MOI : 

  • Instagram
  • Pinterest
  • Facebook

NEWSLETTER :

Merci pour votre envoi !

COLLAB' :

FullSizeRender-4.jpeg

INSTAGRAM :